Écologie

Quel est le lien entre votre Baume pour les Lèvres et les papillons ?

Et quel est le lien entre la diversité biologique et nos produits ? Entretien avec Alexandra Čamek. Cette agronome travaille à nos côtés dans le domaine de la sécurité cosmétique. Sa spécialité : Environnement et biodiversité.

Beauté imparfaite

La nature ne prétend pas être parfaite. Elle est colorée, diversifiée et belle à l’inté-rieur. Tout comme nous. Alexandra aime aussi la beauté imparfaite, naturelle, réelle. Elle a étudié les sciences agricoles à l’Université de Hohenheim, et a travaillé au Paraguay et en Géorgie dans le domaine de l’agriculture et de la viticulture. Son grand-père tenait une ferme de vaches laitières en Bavière et le jardin de sa mère était sauvage, désordonné, intact. Ce qui la gênait à l’époque, elle en est fière aujourd’hui. C’est son attitude face à la vie : la nature doit respirer.

Les 150 espèces différentes qui com-posent  le  jardin  de  plantes  médicinales  Dr. Hauschka peuvent également respirer. Situé juste derrière le bâtiment de l’entreprise, le jardin évoque un biotope. Une oasis avec un circuit fermé. Il crée des écosystèmes et offre aux animaux et aux plantes sauvages une maison durable pour le développement de nouvelles générations de plantes et la pré-servation de la diversité biologique. WALA veut également y parvenir avec le suivi de « prairies riches en espèces ». Le projet vise à accroître la biodiversité sur des zones sélectionnées durant une période prolongée.

 

À quel point notre environnement est-il vivant ?

Le monde fait face à une crise de la biodi-versité, explique Alexandra. « Le nombre d’es-pèces a considérablement diminué, les espaces verts ont besoin d’une meilleure protection et l’approche ’One-Health’ est plus importante que jamais. Je suis convaincue que la santé des êtres humains, des animaux et des plantes est reliée. » Les connexions biologiques sont pour la plupart étroites, mais leurs effets globaux sont d’autant plus drastiques. Si la forêt tro-picale est abattue, cela aura un impact direct sur le changement climatique. On retrouve ces cycles partout. Les écosystèmes ne conservent leur stabilité que grâce à une biodiversité colo-rée. « Je suis motivée par l’impact écologique de mon travail. Je vois l’urgence d’agir et je veux rendre à la nature ce qu’elle nous offre. »

 

L’abeille sauvage et le gazon

Juste à côté du laboratoire de Bad Boll, le sentier de la biodiversité réunit des habitats pour les animaux et les plantes. Le site rend les structures riches en biodiversité accessibles à tous et sensibilise aux cycles naturels. Une pelouse de jardin bien ordonnée, par exemple, semble parfaite mais elle rompt le cycle vital, notamment des abeilles sauvages. Bien qu’elle ne produisent pas de miel, elle restent impor-tantes pour l’homme car il s’agit de l’un des pollinisateurs les plus utiles et importants pour les plantes sauvages. Environ 70 % des abeilles sauvages construisent leurs nids dans un sol meuble et sableux qui n’est pas scellé. Cependant, elles en trouvent rarement dans les villes qui regorgent de pelouses et de béton. Si nous ne voulons pas perdre l’abeille sauvage qui pollinise notre nourriture, nous devons commencer à prêter attention à la nature. « Nous respectons notre environnement, nous nous respectons nous-mêmes et protégeons ainsi nos moyens de subsistance. »« La nature ne prétend pas être parfaite. Elle est colorée, diversifiée et belle à l’intérieur. Tout comme nous. »

 

Dr. Hauschka prend ses responsabilités

De manière désintéressée, solidaire et en harmonie avec la nature ; l’objectif du suivi des « prairies riches en espèces » est d’accroître la biodiversité tout en créant des synergies entre Dr. Hauschka, l’agriculture et la science. Le groupe de travail sur la biodiversité de WALA travaille en collaboration avec la ferme Sonnenhof certifiée Demeter et l’Université de Hohenheim. Ensemble, ils ont sélectionné des zones de prairies pour lesquelles la biodiversité doit être accrue. Un défi de science agricole pour Alexandra et son équipe. Il peut s’écouler trois ans avant que les espèces n’émergent et ne restent persistantes. La météo et le moment adéquat sont des facteurs importants. Les semailles commencent en mai, et Alexandra a le plaisir d’avoir dans son équipes de jeunes étudiants avec qui elle peut partager ses connaissances et ses nouvelles idées.

 

Un environnement sain pour des personnes en bonne santé

L’anthyllide est considéré comme une plante médicinale depuis le XVIe siècle et se  retrouve  dans  de  nombreux  produits  Dr. Hauschka. Par exemple, dans le Fluide de Jour Équilibrant, le Baume Contour des Yeux et dans les produits de soin des lèvres comme le Baume pour les Lèvres. L’anthyllide prouve à quel point les cycles biologiques sont importants. Il fournit lui-même un habitat à de nombreux insectes et abrite en particulier la chenille de l’argus frêle, qui ne se nourrit que d’anthyllide. S’il ne peut pas se nourrir, le papillon est menacé d’extinction. Sans l’anthyl-lide, pas de Baume pour les Lèvres, et pas de papillon. Sans papillon, pas de diversité.

 

Quel est le rapport avec mes cosmétiques ?

Tout comme la nature, votre peau doit elle aussi pouvoir respirer. Pour Alexandra, « la nature sauvage est aussi belle que la peau libre et naturelle. » Les gens n’ont pas besoin d’être parfaits, mais en bonne santé. Si vous consommez des produits Dr. Hauschka, vous choisissez d’agir différemment dans le monde. Vous bénéficiez d’un produit qui a un effet positif sur l’environnement et votre bien-être. Ainsi, même à petite échelle, vous pouvez avoir un grand impact.

 

Shop the Story

Fluide de Jour Équilibrant 50 ml Fluide de Jour Équilibrant 50 ml
rééquilibre la peau mixte à tendance grasse, apaise les impuretés – composition à base d’anthyllide
Baume pour les Lèvres 4,5 ml Baume pour les Lèvres 4,5 ml
soin régénérant, protège les lèvres abîmées
Baume Contour des Yeux 10 ml Baume Contour des Yeux 10 ml
soin nourrissant et lissant, protège la zone délicate du contour de l’oeil