Qui est vraiment le Dr. Rudolf Hauschka 

 

Une vie pour la science

L’héritage scientifique le plus important du Dr. Rudolf Hauschka est certainement le développement en 1929 d’un procédé permettant d’obtenir des extraits aqueux de plantes sans en conserver l’alcool. Utilisé pour la fabrication des préparations de WALA depuis 1935, ce procédé a bouleversé les paradigmes pharmaceutiques de l'époque et est désormais codifié dans la pharmacopée homéopathique en tant que procédé reconnu pour la production des médicaments. Depuis 1967, la cosmétique Dr. Hauschka développe les extraits de plantes ainsi obtenus.

 

Rudolf Emil Hauschka naît à Vienne le 6 novembre 1891, aîné de trois enfants. Dès son enfance, Rudolf Hauschka développe une proximité avec la nature et un enthousiasme pour tout ce qui est matériel. Son arrière-grand-père était berger et son père était à la tête d’une forge, qu’il agrandit pour inclure une entreprise de galvanoplastie. La soif de connaissances scientifiques de Rudolf Hauschka s’éveille à l’âge de 14 ans, et il développe une fascination particulière pour la trigonométrie sphérique. Il est passionné par l’hyperbole. La courbe montre comment l’une de ses branches disparaît à l’infini, et le moment où son autre branche redevient visible. « Entre les deux se trouve une zone invisible, peut-être inaccessible à notre pensée, » écrit Rudolf Hauschka dans sa biographie. Hauschka mûrit cette conviction qu’il existe un monde au-delà de notre expérience sensorielle, un ressort de toute vie. Il se donne comme tâche de développer ce phénomène dans la production de médicaments et de le rendre accessible au public. Rudolf Hauschka étudie la chimie technique de 1909 à 1913 à l’Université technique de Vienne. En 1914, il obtient son doctorat grâce à une thèse sur les colorants du groupe des anilidoquinones.

 

Après la guerre, il devient chimiste en chef chez « Pharmazeutischen Industrie A.G. Klosterneuburg/Vienne », puis rejoint « Mannesmann Motorenwerken » près de Cologne. Plus tard, il installe la « Chemische Fabrik Dr R. Hauschka GmbH » dans un hangar en tôle à Cologne-Porz. À cette époque, Rudolf produisait de l'argile à l'acide acétique, des traitements de semences, de la lanoline et des plantes médicinales individuelles.

 

Cependant, c’est lors d’une rencontre personnelle avec Rudolf Steiner, créateur de l’anthroposophie, qu’il reçoit l’impulsion essentielle pour son évolution en tant que scientifique, qui conduira au développement du processus de fabrication WALA. L’adage selon lequel « le rythme guide la vie » inspire Rudolf Hauschka à traiter des processus d’extraction prenant en compte les polarités de la nature, comme le repos et le mouvement, le froid et le chaud, le jour et la nuit. C’est ainsi que, pour la première fois, il a rendu possible l’extraction d’extraits aqueux stables de plantes médicinales sans alcool.

 

Mais ce n’est pas tout. Tout au long de sa vie, Rudolf Hauschka est resté un chercheur, un explorateur de la nature. Deux ans avant sa mort, il se lance dans la création d’une nouvelle gamme de produits conçus pour prendre soin du plus grand organe humain, la peau. C’est ainsi qu’est née la cosmétique Dr. Hauschka.

Diététique et graphiques

La recherche de Rudolf Hauschka avait pour objectif principal de préserver la santé humaine. En plus de la pharmacie, il a ainsi abordé le thème de l’alimentation saine, par exemple dans ses expériences avec le pain au miel et au sel, qui n'avait pas besoin de levain supplémentaire et ne montait que grâce à la levure sauvage contenue dans le miel. Parce qu’il était convaincu que notre santé était fortement influencée par notre alimentation, il était en avance sur son temps.

 

Manuel de la chimie cosmétique

Rudolf Hauschka participe à l’écriture du « Handbuch der Kosmetischen Chemie » (Manuel de Chimie Cosmétique) (Leipzig : Barth 1920) en traitant du sujet des drogues minérales et des métaux. Ce manuel a été créé durant son séjour à « Pharmazeutischen Industrie A.G », à Klosterneuburg près de Vienne. Certains brevets à son nom, déposés par la société, datent également de cette époque.

Correspondance

Rudolf Hauschka n’était pas seulement un chercheur passionné, mais aussi un écrivain assidu. Son œuvre posthume occupe trois mètres d’étagères. Elle compte de nombreuses correspondances avec des doctoresses et des docteurs, ainsi qu’avec la cosmétologiste Elisabeth Sigmund, avec laquelle il a développé la cosmétique Dr. Hauschka en 1967.

Journaux de laboratoire et teintures mères

Rudolf Hauschka a méticuleusement documenté le résultat de ses recherches dans des journaux de laboratoire. Ceux-ci contiennent aussi des ébauches de formules pour des crèmes pour la peau. Nombre des extraits de plantes médicinales datant des années 1950 et 1960 ont été conservés à ce jour, bien qu’ils ne contiennent aucun agent de conservation comme l’alcool.

Dissertations/Thèses de doctorat

Dès son enfance, il a été invité à comprendre la nature qui l’entourait. La chimie lui a offert les outils dont il avait besoin pour y parvenir. Le 6 juin 1914, Rudolf Hauschka obtient son doctorat à l’Université technique de Vienne sous le titre de « Dr techn » grâce à une thèse sur les colorants du groupe des anilidoquinones. Son épouse Margarethe a également apporté ses connaissances au travail de WALA en tant que docteur en médecine.

Découvertes d'archives